Au Togo, tout est vraiment possible

21/03/2019
Au Togo, tout est vraiment possible

De l'excès à la modération

24h après sa rencontre avec le chef de l’Etat, la coalition de l’opposition a publié un communiqué au contenu particulièrement conciliant.

Les opposants ont remercié Faure Gnassingbé ‘pour sa disponibilité’ souhaitant une avancée rapide des différents dossiers évoqués lors des discussions.

Pour ce qui est des réformes constitutionnelles et institutionnelles, la coalition a insisté sur la nécessité de ne pas voir cette question comme un sujet d’antagonisme pouvoir- opposition, mais sous l’angle d’une évolution dont le pays a besoin pour son développement politique et économique, souligne le communiqué.

Tant mieux car le sujet des réformes a été à l’origine de la crise politique qui a secoué le pays depuis août 2017.

Autre élément intéressant à relever dans le texte publié par la coalition, la volonté de celle-ci de participer aux prochaines consultations électorales. Une condition cependant, que le président manifeste une volonté d’organiser de façon ‘consensuelle et inclusive’ les prochains scrutins.

Le ton n’est manifestement plus à l’invective. L’heure n’est plus aux manifestations, ni à l’appel à la démission de Faure Gnassingbé.

Le 17 août 2017 semble à des années-lumière.

Cette nouvelle approche est à saluer. Pourvu que ça dure.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.

Exercice conjoint avec l'Egypte

Coopération

Les forces spéciales égyptiennes et togolaises ont lancé la deuxième phase d'un exercice militaire conjoint de lutte contre le terrorisme.

Un ‘G5 côtier’ pour faire face au terrorisme ?

Coopération

Un projet de coopération transfrontalière sur le modèle du G5 Sahel pourrait voir le jour en Afrique de l’Ouest. 

Une Maison des femmes ouverte à Sotouboua

Développement

Une Maison des femmes a été inaugurée lundi à Sotouboua (région centrale) par le ministre de l’Urbanisme, Ayeva Koko.