Campagne new look

14/02/2020
Campagne new look

Les mentalités ont évolué

Démarrée le 6 février dernier, la campagne électorale se déroule sans incidents. C’est tant mieux. Dans le passé, ces périodes sensibles avaient été jalonnées d’incidents divers.

Les Togolais commencent à avoir une certaine pratique de ces rendez-vous. En moins d’un an, ils ont eu droit à des législatives et des municipales qui se sont déroulées sans couacs.

Maturité politique diront certains ou prise de conscience de certains leaders de l’opposition que la violence en période électorale n’amène rien de bon pour personne.

Les 7 candidats, dont 6 issus de l’opposition, labourent le terrain à la rencontre des populations, trop heureuses de voir un peu d’animation dans leurs villes et villages.

Les milliers de personnes qui participent aux meetings ne sont pas nécessairement des supporters. On a vu des sympathisants d’UNIR à des meetings de l’ANC et ceux du PSR venir écouter le candidat Faure Gnassinbgbé.

Il n’y a plus de climat d’hostilité, mais plutôt une posture d’écoute.

Les prétendants au fauteuil présidentiel multiplient les promesses pour une vie meilleure, logique en période de séduction. Les électeurs sont-il dupes ? Pas certain.

Au-delà de la personnalité du prochain président - finalement secondaire -, ils souhaitent avant tout une amélioration rapide de leurs conditions de vie.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo fait ce qu'il faut

Santé

Le Togo en fait-il trop face à la pandémie ? Une partie de la population regrette la fermeture des lieux de culte ou l’interdiction des rassemblements.

Les flux de financement se sont taris

Développement

Une réunion ministérielle virtuelle des PMA (Pays les moins avancés) s’est déroulée le 17 septembre.

Pitchez votre idée innovante en 3 minutes

Développement

Le Dr Firmin Adossi de l’université de Lomé participera en novembre au Falling Walls Lab.

Le Togo franchit le cap des 2 millions de doses

Santé

Le Togo a réceptionné à ce jour 2 millions de vaccins contre le Coronavirus.