Changement de régime

18/10/2007
Changement de régime

Les résultats des élections du 14 octobre 2007 marquent un tournant décisif dans l'histoire du Togo. La qualité de l'organisation a  été justement remarquée par tous les observateurs. La sérénité de la participation électorale est également un point fort de ce scrutin . Les  Togolais ont participé en masse dans le sérieux et avec un sens civique aigu à ces élections pluralistes sincères et transparentes.

Personne ne peut sérieusement contester l'équité parfaite du scrutin et ceux qui le font rament à contre courant. Dés lors chacun doit en tirer les conséquences. 

Le peuple a massivement ratifié la politique du Président notamment son ouverture démocratique et sa volonté de rénovation. C'est un Togo réconcilié qui se dégage de la consultation. Un Togo qui rejette les discours haineux et revanchards. Un Togo qui souhaite que sa classe politique tourne la page des vieilles querelles et se rassemble pour la seconde étape du quinquennat de Faure Gnassingbé.

 

Il faut à présent que se constitue un Rassemblement populaire pour mener sous la conduite du Chef de l'Etat et de l'Assemblée le combat du développement. Le peuple togolais qui a montré sa maturité politique  a droit à une meilleure vie.

 

Tout doit être fait pour faire du Togo le phare de l'Afrique moderne.

 

Il n'est pas exagéré de dire que les élections du 14 octobre annoncent plus qu'une majorité nouvelle. Elles sont le premier signe d'un changement de régime.

 

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le dernier voyage

Culture

Jimi Hope a été inhumé samedi au cimetière de Bè-Kpota en présence de nombreux amis.

Après le Togo, la Guinée

Sport

Didier Six, l’ancien entraîneur des Eperviers du Togo (2012), a été nommé sélectionneur de l’équipe de Guinée.

Ils ont eu beaucoup de chance

Faits divers

Une vingtaine de naufragés togolais ont regagné Lomé vendredi soir.

Un milliard de dollars pour combattre le terrorisme

Cédéao

Un milliard de dollars sur 4 ans pour combattre le jihadisme: c'est la décision phare du sommet extraordinaire de la Cédéao.