Désir de francophonie

27/03/2008
Désir de francophonie

La célébration de la journée de la francophonie ne pouvait laisser les togolais indifférents. Le français est la langue officielle du Togo (article 3 de la Constitution) mais aussi un lien partagé avec la communauté francophone. Les radios et chaînes de télévision francophones sont reçues au Togo ; Internet et les sites de la presse francophones sont très consultés. Mais la francophonie pourrait mieux faire.

Il faut rendre le livre et les journaux francophones mieux accessibles aux bourses togolaises.Il faut renouveler le réseau des relations entre les institutions culturelles de l'espace francophone. Notamment, les liens traditionnels entre les universités togolaises et les universités françaises se sont distendus. Il faut intégrer la francophonie dans la politique des visas pour que tous ceux qui cherchent à approfondir leurs connaissances scientifiques aient le plus libre accès à l'espace français.Le désir de francophonie ne doit pas être compromis par un rideau de fer.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Aného fait preuve de résilience

Environnement

La commune d’Aného (45km de Lomé), particulièrement exposée à l’érosion côtière, va bénéficier d’un système de gestion et de collecte des déchets ménagers.

La victoire est brillante, mais l'échec est mat

Sport

La première édition de ‘Togo Chess festival' aura lieu du 27 janvier au 2 février à Lomé.

Les pharmacies victimes de l'explosion des contrefaçons

Santé

Une semaine après la tenue à Lomé d’un mini-sommet sur la luttre contre le trafic de faux médicaments en Afrique, la Fondation Brazzaville a publié le communiqué final.

Guy Akpovy se succède à lui-même

Sport

Guy Akpovy a été réélu samedi à la tête de la Fédération togolaise de football (FTF).