Hospitalité oui, compromission, non

22/02/2007
Hospitalité oui, compromission, non

Le Togo est un pays ouvert. De nombreux étrangers y sont accueillis avec sympathie et respect et bénéficient, comme les Togolais, de toutes les protections de l'Etat de droit. Cette hospitalité est une tradition nationale et notre pays n'entend pas s'en départir. Mais, il ne faut pas confondre ouverture et faiblesse. La loi togolaise s'impose à tous et les étrangers y sont soumis comme tous les citoyens.

Le Togo ne peut en aucun cas servir de havre à la criminalité organisée ou à la délinquance. Il ne peut tolérer des comportements déviants ou frauduleux Il ne peut accepter des étrangers sans titres de séjour ou permis d'exercer une activité industrielle ou commerciale. Il ne peut davantage admettre que des étrangers se placent en marge de la loi fiscale et développent des comportements frauduleux pour échapper à l'impôt. La loi sera appliquée avec rigueur à tous et rien ne fera reculer le pouvoir dans cette volonté de soumettre tous et chacun à l'Etat de droit.

De même qu'il ne faut pas assimiler vitesse et précipitation, il ne faut pas confondre hospitalité et compromission.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Délinquance transfrontalière

Faits divers

Neuf personnes ont été arrêtées par la police. La petite bande avait l’habitude de commettre ses méfaits à Lomé avant de repartir au Ghana.

Des spécialistes pour assurer un développement durable

Environnement

Le ministère de l’Environnement va recruter par concours 750 spécialistes de la protection de la nature.

Une initiative qui arrive à maturité

Coopération

L’initiative Muskoka (Projet d’amélioration de la santé maternelle et infantile) a été lancée il y a 5 ans.

Une politique d’inclusion maîtrisée

Développement

98 milliards de Fcfa, c’est le montant des crédits accordés depuis 7 ans par le Fonds national de la finance inclusive (FNFI).