Hospitalité oui, compromission, non

22/02/2007
Hospitalité oui, compromission, non

Le Togo est un pays ouvert. De nombreux étrangers y sont accueillis avec sympathie et respect et bénéficient, comme les Togolais, de toutes les protections de l'Etat de droit. Cette hospitalité est une tradition nationale et notre pays n'entend pas s'en départir. Mais, il ne faut pas confondre ouverture et faiblesse. La loi togolaise s'impose à tous et les étrangers y sont soumis comme tous les citoyens.

Le Togo ne peut en aucun cas servir de havre à la criminalité organisée ou à la délinquance. Il ne peut tolérer des comportements déviants ou frauduleux Il ne peut accepter des étrangers sans titres de séjour ou permis d'exercer une activité industrielle ou commerciale. Il ne peut davantage admettre que des étrangers se placent en marge de la loi fiscale et développent des comportements frauduleux pour échapper à l'impôt. La loi sera appliquée avec rigueur à tous et rien ne fera reculer le pouvoir dans cette volonté de soumettre tous et chacun à l'Etat de droit.

De même qu'il ne faut pas assimiler vitesse et précipitation, il ne faut pas confondre hospitalité et compromission.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Transformation numérique : le revers de la médaille

Tech & Web

La transformation numérique a bouleversé le quotidien de nombreux Togolais. Mais de nouvelles menaces sont en plein essor.

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).