Les trois impératifs du nouveau gouvernement

06/12/2007
Les trois impératifs du nouveau gouvernement

Le Togo a donc un nouveau Premier ministre Komlan Mally et bientôt un nouveau gouvernement. Sous l'autorité du président de la République, le gouvernement Agboybo a conduit avec succès l'organisation des élections législatives consensuelles et on ne peut que féliciter l'équipe sortante et notamment le chef du gouvernement pour ce résultat.

Mais, dans une démocratie, il faut toujours tenir compte du message des urnes. Le peuple a tranché et son message est clair.Largement majoritaire dans l'Assemblée , le RPT a vu tout naturellement s'ouvrir à lui les portes de la primature comme c'est la loi dans toutes les démocraties. Mais trois règles fondamentales doivent inspirer la nouvelle donne.

La modestie car les politiques responsables savent que la victoire ne doit jamais rendre ivre ou aveugle. Le choix d'un homme modéré et tolérant pour la tête du gouvernement fait par le Chef de l'Etat répond à cet impératif.

L'ouverture car un pouvoir doit toujours rester attentif au vent du grand large et ne pas se perdre dans les nuages de poussière de l'harmattan.

Le respect pour les autres car les perdants d'une élection ne sont pas des ennemis mais des partenaires, des frères d'une même Nation qui doit devenir encore plus fraternelle et tolérante.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Incendie maîtrisé à l'université de Lomé

Faits divers

Un incendie s’est déclaré lundi dans le bâtiment accueillant la faculté des sciences économiques et de gestion à Lomé.

Les intempéries font 3 victimes

Faits divers

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur Lomé et sa périphérie ont causé la mort de 3 personnes.

Début de l'exercice Obangame Express

Coopération

Un exercice naval dénommé Obangame Express, assuré par les forces navales américaines en Afrique (NAVAF), a débuté vendredi avec la participation du Togo.

Interdits à la vente

Santé

Quatre médicaments importés ont été retirés de la vente. Le ministère de la Santé invoque des raisons commerciales.