Liberté de la presse

07/05/2008
Liberté de la presse

Le Togo a connu durant ces dernières années une évolution particulièrement favorable dans le domaine de la liberté de l'information. Le pluralisme de l'information est largement assuré. Le Togo compte aujourd'hui 78 stations radios, 12 chaînes de télévisions , 78 publications dont un quotidien d'Etat, deux trihebdomadaires, un bihebdomadaire, et 73 périodiques, (tabloïds et magazines).

Le contenu de ces organes est libre : le droit de la presse a été largement dépénalisé depuis 2004. Même les médias d'Etat reflètent aujourd'hui la diversité des opinions. Cette liberté n'est pas que théorique. Aucune atteinte majeure à la liberté de la presse de la part des pouvoirs publics n'a été enregistrée dans l'année écoulée. Il faut s'en féliciter.Mais, la situation est loin d'être parfaite. Cette extrême diversité des organes d'information entraîne une dispersion des moyens. La fragilité financière des entreprises qui en découle est la source de graves dérives contraires à la déontologie du journalisme. Chacun le sait des articles s'achètent et se vendent. Des mises en cause inadmissibles, des intrusions dans la vie privée se multiplient.

La liberté n'est pas qu'une facilité, elle a ses exigences. La profession doit y réfléchir.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.