Ne pas oublier l'histoire

15/06/2009
Ne pas oublier l'histoire

La visite officielle que rend aujourd'hui le président Faure Gnassingbé  à Berlin marque une ère nouvelle dans les relations entre le Togo et l'Allemagne. Elle est la conséquence de la dissipation des nuages qui obscurcissaient les relations entre les deux Nations. Le régime allemand avait été en effet un des plus acharnés à maintenir le Togo sous sanctions de l'Union européenne pour déficit démocratique. Il en était résulté une incompréhension qui est aujourd'hui levée.

Le Togo est redevenu le bon élève de l'Europe et il n'oublie pas le chapitre d'histoire commune vécu avec les Allemands : non seulement les contacts culturels et religieux mais aussi le rôle joué par l'Allemagne dans les grandes infrastructures du pays comme le port et le chemin de fer .Le moment est venu de tirer un trait sur les incompréhensions du passé et d'écrire en commun un nouveau chapitre des relations germano-togolaises.

Le Togo a une politique internationale et commerciale ouverte. Il n'est le monopole de personne. C'est cette ouverture que Faure Gnassingbé  va  proclamer avec autorité à Berlin.

Koffi  Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'hypertension touche 30% de la population

Santé

Pour combattre l’hypertension artérielle, rien de tel qu’un traitement sur le long terme.

Commerce assassin

Santé

Sept chefs d'État africains signeront un accord, les 17 et 18 janvier 2020 à Lomé, visant à lutter contre le trafic de faux médicaments. 

A la COP25, le Togo veut faire entendre sa voix

Environnement

Arzouma Naman-Yerima, la présidente du RFUD, est à Madrid où elle participe à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25.

Culture de la diplomatie

Culture

Profitant de sa visite de travail de 24h au Togo, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a visité jeudi soir le Palais de Lomé.