Parti, partie, nation

27/09/2007
Parti, partie, nation

Dans les jeunes Nations, l'unité nationale est encore fragile. Le vouloir vivre collectif qui caractérise la Nation doit encore s'affirmer. La crise économique renforce les germes de division. Les régions plus riches ne veulent pas payer pour les plus pauvres et celles-ci ont le sentiment d'être oubliées dans le partage du gâteau national. Il faut alors prendre des précautions pour que rien ne vienne porter atteinte à l'unité de la Nation.

La Constitution du Togo précise que les partis politiques doivent contribuer « à la construction de l'unité nationale » et que « Chaque député est le représentant de la Nation tout entière ».La Charte des partis contient une disposition  essentielle qui fait   obligation aux fondateurs d'un parti politique d'être ressortissants d'au moins deux tiers des préfectures du pays. Il s'agit d'éviter la constitution de partis régionalistes.

Mais le droit butte souvent sur les réalités. Il faut dés lors rappeler quelques évidences. Une Nation est une et indivisible. Un parti n'est pas une partie de la Nation mais un mouvement national destiné à l'exercice du pouvoir. Le choix des électeurs est donc destiné à permettre la désignation de ceux qui porteront le mieux les clés de l'avenir national.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.