Existence d’un plan de déstabilisation

06/12/2020
Existence d’un plan de déstabilisation

Blaise Essolizam Poyodi

Deux opposants, Brigitte Adjamagbo-Johnson et Gérard Djossou sont sous les verrous. Les animateurs du groupement DMK (Dynamique Monseigneur Kpodzro) 

sont sous le coup d’une inculpation pour ‘groupement de malfaiteurs et atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat'.

Pour leurs avocats, le dossier est vite.

Pas exactement le point de vue du procureur de la République, Blaise Essolizam Poyodi.

‘L’exploitation des documents et d’objets compromettants découverts et saisis à leur domicile confirme l’existence d’un plan de déstabilisation du pays qui devait être exécuté à l’occasion de manifestations prévues le 28 novembre dernier’, a-t-il indiqué dimanche.

Le mandat de dépôt est donc parfaitement justifié, conforme-t-il.

Pour M. Poyodi, ‘La saisine du juge d’instruction se justifie, non seulement par la nature criminelle de l’une des infractions retenues, mais aussi par le fait que ces personnes susceptibles d’être impliquées ont des liens avec d’autres. De même le projet criminel transcende les frontières nationales’.

L’incarcération permet aux juges de poursuivre l’instruction sans collusion possible entre les différents protagonistes.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo fait ce qu'il faut

Santé

Le Togo en fait-il trop face à la pandémie ? Une partie de la population regrette la fermeture des lieux de culte ou l’interdiction des rassemblements.

Les flux de financement se sont taris

Développement

Une réunion ministérielle virtuelle des PMA (Pays les moins avancés) s’est déroulée le 17 septembre.

Pitchez votre idée innovante en 3 minutes

Développement

Le Dr Firmin Adossi de l’université de Lomé participera en novembre au Falling Walls Lab.

Le Togo franchit le cap des 2 millions de doses

Santé

Le Togo a réceptionné à ce jour 2 millions de vaccins contre le Coronavirus.