Faciliter la réinsertion des jeunes

27/08/2009
Faciliter la réinsertion des jeunes

150 juges, des avocats, des officiers de police et des fonctionnaires de l'administration pénitentiaire des établissements de Lomé et d'Atakpamé sont réunis à l'initiative du Conseil national des Unions chrétiennes de jeunes gens pour examiner et, si possible, améliorer les conditions de détention des jeunes ; ils seraient 2.500 dans les deux prisons concernées.

L'objectif vise à terme à renforcer les capacités des organisations issues de la société civile à soutenir efficacement les jeunes marginalisés, à améliorer leurs conditions de détention et à faciliter leur réinsertion dans la vie active à leur libération.Le projet-pilote est soutenu par l'Union européenne et par l'ONG Care International. Il est prévu de l'étendre à tous les établissements pénitentiaires du Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Finance vraiment inclusive

Développement

Le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) a annoncé le lancement de deux nouveaux produits.

‘Une dimension politique assumée et revendiquée’

Santé

Le sommet de Lomé sur la lutte contre le trafic de faux médicaments s’est achevé samedi.

Un rapport de la Banque mondiale valide les choix du Togo

Développement

Les pays qui adoptent une approche intégrée vis-à-vis de l’électrification sont ceux qui réalisent les gains les plus rapides.

Un immeuble s'effondre à Lomé

Faits divers

Quatre personnes ont été blessées dans l’effondrement d’un immeuble dans la nuit à Lomé.