La justice commerciale se met aux nouvelles technologies

13/02/2019
La justice commerciale se met aux nouvelles technologies

Un processus rapide contribue à améliorer le climat des affaires

L’amélioration du climat des affaires passe par une amélioration du fonctionnement de la justice commerciale.

Les chambres commerciales du tribunal de première instance et de la Cour d’appel de Lomé sont à la manœuvre.

L’interconnexion entre le centre de formalités des entreprises (CFE) et le registre du commerce et du crédit mobilier (RCCM) est désormais opérationnelle.

En outre, l’informatisation se développe avec la possibilité pour les avocats et les huissiers de saisir en ligne les chambres commerciales.

Autres innovations, une notification automatique par SMS ou par mail aux parties ou à leur conseil, des évènements relatifs à chaque dossier, la possibilité aux avocats et aux huissiers de consulter en ligne l’état d’avancement des dossiers, enfin le dispatching automatique des dossiers aux juges.

Dans certains cas, les justiciables peuvent suivre l’évolution du contentieux sans intervention d’une tierce partie.

Il y a encore quelques années, il fallait 700 jours au tribunal de première instance de Lomé pour traiter une affaire commerciale et 500 jours au niveau de la Cour d’Appel de Lomé. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'OMS va évaluer les nouveaux besoins

Santé

Matshidiso Moeti (Botswana), la directrice pour l’Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sera à Lomé le 23 avril.

20% des Togolais ont accès à l'Internet mobile

Tech & Web

Un quart des habitants d’Afrique de l’Ouest est connecté à Internet. Le développement de la 4G devrait entrainer une forte croissance.

Prinz Lorenzo en route pour le championnat du monde

Sport

Le Togolais Kouami Folly Kuegah (Prinz Lorenzo) a décroché samedi son billet pour une qualification au championnat du monde des poids moyens WBA.

Climat globalement apaisé

Social

Les syndicats se préparent pour le traditionnel défilé du 1er mai. Les modalités restent à fixer.