La justice commerciale se met aux nouvelles technologies

13/02/2019
La justice commerciale se met aux nouvelles technologies

Un processus rapide contribue à améliorer le climat des affaires

L’amélioration du climat des affaires passe par une amélioration du fonctionnement de la justice commerciale.

Les chambres commerciales du tribunal de première instance et de la Cour d’appel de Lomé sont à la manœuvre.

L’interconnexion entre le centre de formalités des entreprises (CFE) et le registre du commerce et du crédit mobilier (RCCM) est désormais opérationnelle.

En outre, l’informatisation se développe avec la possibilité pour les avocats et les huissiers de saisir en ligne les chambres commerciales.

Autres innovations, une notification automatique par SMS ou par mail aux parties ou à leur conseil, des évènements relatifs à chaque dossier, la possibilité aux avocats et aux huissiers de consulter en ligne l’état d’avancement des dossiers, enfin le dispatching automatique des dossiers aux juges.

Dans certains cas, les justiciables peuvent suivre l’évolution du contentieux sans intervention d’une tierce partie.

Il y a encore quelques années, il fallait 700 jours au tribunal de première instance de Lomé pour traiter une affaire commerciale et 500 jours au niveau de la Cour d’Appel de Lomé. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.

Do-Pharma injecte du dynamisme à l’économie

Santé

Implantée au Togo, une usine de production de solutés injectables vend désormais à l'ensemble des pays de la région.

Exercice conjoint avec l'Egypte

Coopération

Les forces spéciales égyptiennes et togolaises ont lancé la deuxième phase d'un exercice militaire conjoint de lutte contre le terrorisme.

Un ‘G5 côtier’ pour faire face au terrorisme ?

Coopération

Un projet de coopération transfrontalière sur le modèle du G5 Sahel pourrait voir le jour en Afrique de l’Ouest.