'Un concert criminel complet'

14/11/2020
'Un concert criminel complet'

Bitala Madjoulba était un militaire de grande qualité

L’enquête se poursuit après l’assassinat il y a 6 mois d’un haut gradé de l’armée, le colonel Bitala Madjoulba, tué par balles.

Le procureur de la République, Essolissam Poyodi, a indiqué samedi à la télévision que l’expertise ballistique avait permis d’identifier le type d’arme utilisé.

‘Une autopsie pratiquée par les médecins légistes français, complétée par une analyse histologique de prélèvement anatomique, a permis de déterminer avec plus de précisions les circonstances de la mort et les caractéristiques de la trajectoire du tir mortel,' a-t-il indiqué.

Des moyens humains et matériels très importants ont été mobilisés et la coopération internationale a été sollicitée.

L'enquête se poursuit pour identifier le ou les assassins du patron de la BIR (Brigade d'intervention rapide).

Pour Essolissam Poyodi, les choses sont claires, ‘les faits incriminés s'inscrivent dans un concert criminel complet dont-il conviendra d'identifier la chaîne des complicités et le mobile’.

Qui a bien pu tuer le colonel Madjoulba dans son bureau, quelques heures après l’investiture de Faure Gnassingbé à laquelle il venait d’assister ? Le mystère demeure.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vite et bien

Développement

Koffi Tsolényanu, le ministre de l’Urbanisme était samedi à Kara (nord du Togo) pour s’assurer de l’avancement des chantiers en cours.

La sanction est tombée

Justice

L'hebdomadaire 'Indépendant Express' est désormais banni du paysage médiatique togolais. 

Le dossier n'est pas classé

Justice

L’incendie criminel du Grand Marché de Lomé n’est pas une affaire classée.

Assistance médicale de Mashav

Coopération

Israël a offert au CHR d'Atakpamé des équipements de lutte contre le Coronavirus, y compris des respirateurs.