Un homme aux abois

01/07/2009
Un homme aux abois

Furieux d'avoir été évincé du Togo pour malversations, Jacques Dupuydauby, l'ex-empereur du container au Port de Lomé (PAL), fait feu de tout bois pour défendre son image durablement écornée par le scandale. Il tente de mobiliser la presse française pour faire valoir sa version des faits ; avec un succès mitigé. Il faut dire que ses problèmes judiciaires au Togo n'intéressent pas grand monde.

Il se trouve quand même quelques journaux pour publier complaisamment ou naïvement des récits assez éloignés de la réalité.C'est ainsi que le mensuel Capital de juillet consacre un article au duel Progosa-Bolloré qui fait la part belle aux explications de Dupuydauby. Pour le patron de Progosa, les raisons de son éviction du PAL sont simples : « Dans toute l'Afrique, on sait que le chef de l'Etat togolais a besoin du soutien de la France pour remporter la présidentielle de 2010 qui se présente fort mal pour lui. Or Nicolas Sarkozy n'a rien à refuser à son grand ami Bolloré ».

Explication fumeuse donnée par un homme que l'on sent aux abois.

En photo : en juin 2006 à Lomé, Jacques Dupuydauby en compagnie du président Faure Gnassingbé

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les gros bras ne font plus les malins

Faits divers

La police a appréhendé huit personnes qui faisaient partie d’un réseau de ‘gros bras’ chargé d'intimider des vendeurs ou des acquéreurs lors de litiges fonciers.

Le cartable magique de Victor Agbegnenou

Diaspora

Le Club diplomatique de Lomé accueillait mardi soir le franco-togolais Victor Agbegnenou, concepteur du cartable numérique.

100 milliards décaissés en 10 ans

Développement

L'Agence nationale pour développement à la base (ANADEB) a pour mission de sortir les plus fragiles de la misère.

Achats en toute sécurité

Tech & Web

Il y aura bientôt autant de sites marchands que d’habitants au Togo.