On ne peut pas écrire n'importe quoi

23/03/2020
On ne peut pas écrire n'importe quoi

Les journaux incriminés

Deux journaux privés, Liberté et L’Alternative ont été sanctionnés lundi par la HAAC (Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication). 15 jours de suspension de parution pour le premier et 2 mois pour le second 

L’Alternative s’en était pris à Franck Paris, conseiller pour l’Afrique du président français. Son confrère Liberté avait accusé l’ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy, d’être un ‘diplomate sulfureux, un ennemi de la démocratie’.

Convoqués par la HAAC, les responsables de ces publications ont été incapables de justifier le contenu de leurs articles et la véracité des accusations portées.

Selon l’institution, les journalistes de L’Alternative et de Liberté n’ont pas respecté les règles professionnelles et ont violé les dispositions du code de la presse.

Cette décision est relativement légère au regard des accusations portées.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les pieds dans l'eau

Environnement

Les habitations construites à proximité du fleuve Zio sont exposées aux inondations.

Eliminatoires de la CAN en septembre ?

Sport

Le Togo pourrait affronter l'Égypte, le Kenya et les Comores en septembre et en octobre pour les éliminatoires de la CAN.

Université verte

Environnement

L'Union européenne va contribuer à apporter un peu de fraîcheur et de verdure au campus de l’université de Lomé.

Les inquiétudes du PAM

Développement

La pandémie de Covid-19 menace de pénuries des centaines de millions de personnes dans le monde, majoritairement en Afrique.