Pérenniser l’éphémère

20/04/2021
Pérenniser l’éphémère

Devoir de mémoire

Au Togo, il n’existe pas d’obligation, pour les producteurs de films, pour les diffuseurs nationaux hertziens publics de radio et de télévision, pour les éditeurs de journaux et de sites internet de déposer une copie de leurs œuvres.

De fait, il n’existe pas d’archives écrites, visuelles, sonores.

Le pays compte pourtant des centaines de périodiques, des radios et des chaînes de télévision.

Si la TVT (publique) dispose d’un fond d’archives; elle est l’une des seules.

La Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) caresse l’idée de monter un service d’archives digne de ce nom.

‘L’histoire d’un pays est faite au quotidien par la presse et ce quotidien constitue, au fil des ans son histoire’, souligne Pitalounani Télou, le président de l’institution.

La HAAC peut déjà compter sur le soutien de l’UNESCO pour constituer ce fonds documentaire.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Kako Nubukpo est entré en fonction

Uemoa

Kako Nubukpo, le nouveau commissaire de l’UEMOA a prêté serment lundi à Ouagadougou.

Pas de changement

Sport

La 9e journée du championnat de D1 s’est déroulé ce week-end.

Interconnexion avec le Togo ?

Développement

Le gouvernement ghanéen vient de présenter trois projets ferroviaires d'une valeur totale de 12,9 milliards de dollars.

Un an d'épreuve

Santé

Le Covid en Afrique, un an après. C’est le thème d’une visioconférence organisée samedi par l’OMS.