UFC et UNIR représentent 70% de l’électorat

01/04/2013
UFC et UNIR représentent 70% de l’électorat

Le mensuel New African (avril 2013) publie une interview du président de l’Union des forces de changement (UFC, opposition) dans laquelle il réitère ce qu’il dit à de nombreuses reprises: « Participer au gouvernement était pour mon parti le meilleur choix possible ».

Ce vétéran de la politique togolaise souligne qu’il n’a pas pour autant changé, ni renoncé à ses idéaux de 30 ans de lutte, mais la participation de sa formation au gouvernement a été largement positive pour faire avancer le Togo vers plus de justice, plus de démocratie et plus de développement.

Interrogé par New African sur le laborieux dialogue politique censé regrouper les partis, M. Olympio fait preuve d’un certain réalisme.

« La politique togolaise fonctionne sur le bipartisme, un peu comme aux Etats-Unis avec les Démocrates et les Républicains ou en France avec les socialistes et la droite. Les deux principaux partis au Togo (ndlr UNIR et l’UFC) représentent à peu près 70% de l’électorat. Aucun des autres partis politiques pris individuellement ou alliés n’ont jamais obtenu plus de 5% des suffrages. Quant à ces petits partis qui réclament l’ouverture d’un dialogue, nous disons pourquoi pas, mais nous avons eu 50 scénarios de ce type depuis 1991, sans aucun résultat », déclare Gilchrist Olympio.

Il estime que les élections législatives permettront de clarifier la situation en sachant enfin qui pèse quoi et de se concentrer sur les choses vraiment importantes, à savoir le développement économique et social du pays.

New African N°527 / avril 2013

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.