47,1% des électeurs confiants pour les législatives

22/06/2007
47,1% des électeurs confiants pour les législatives

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) est en mesure d'organiser des élections législatives transparentes au Togo, malgré les retards enregistrés. Ce sont les résultats selon d'un sondage réalisé par le groupe panafricain de presse et de sondage (GPPS). 47,1% des Togolais  estiment que ces élections se dérouleront dans la transparence, tandis que 46,9% sont septiques, selon l'étude d'opinion du GPPS publié par l'hebdomadaire "Dounia".

"Effectué sur un échantillon de 1000 Togolais en âge de voter, le sondage du GPPS a été réalisé à Lomé, ville où se retrouvent toutes les sensibilités politiques", écrit Dounia qui a publié les résultats des enquêtes.6,2% des sondés trouvent que la Céni fait bien son travail, 26,5% jugent le travail acceptable, 13,7% pensent que les membres de la Céni font mal le travail.

Selon Dounia, ce sondage est considéré comme un "appel pressent" à la Céni de mettre tout en oeuvre pour ne pas décevoir les électeurs.

"Cet appel interpelle également les acteurs politiques et les autorités gouvernementales afin d'éviter d'influencer d'une manière ou d'une autre le travail de Céni", souligne Dounia.

Le processus piétine depuis quelques semaines, ce qui provoque une certaine inquiétude au sein de la classe politique.

D'aucun se demandent si élections pourront se tenir le 5 août, la nouvelle date proposée par la Céni ; le recensement n'ayant pas encore démarré.

Le 14 juin, le président Faure Gnassingbé s'est lui-même inquiété des "retards accumulés", invitant le Premier ministre Yawovi Agboyibo, à "prendre d'urgence les mesures nécessaires".

Ces élections sont capitales pour le Togo, car elles pourraient amener l'Union européenne (UE) à normaliser totalement ses relations avec Lomé, rompues depuis 1993 pour "déficit démocratique".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

Cédéao

Après le Sénégal, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire, la Cédéao a lancé vendredi à Lomé le projet ‘50 millions de femmes ont la parole’.

Art oratoire et débat contradictoire

Culture

Le championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 2 février au 16 mars au Togo.

Renforcer la résilience des populations du littoral

Environnement

Le Fonds de l'environnement mondial (FEM) va investir 614 millions de Fcfa dans les deux prochaines années.

Justice est rendue

Justice

Folly Satchivi, un activiste de l’opposition, a été condamné mercredi à 36 mois de prison dont 12 avec sursis.