Ce que pensent les Togolais

06/12/2018
Ce que pensent les Togolais

Ce sondage reste un instantané comme toutes les enquêtes du même type

L’Institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE) vient de réaliser un sondage au Togo. Une enquête sur les conditions de vie de la population, sur le processus électoral et sur l’image des partis et de leurs leaders.

5000 personnes en âge de voter ont été interrogées entre le 20 octobre et le 18 novembre 2018.

S’agissant de la situation économique et sociale, les avis sont divisés en trois tiers entre ceux qui estiment l’évolution positive, ceux qui pensent que rien n’a changé et enfin les derniers qui assurent que les choses se sont détériorées. 

L’un des volets du sondage porte sur le processus électoral à quelques semaines de la tenue des élections législatives.

On apprend que 81% des Togolais se sont fait recenser ; 74% ont l’intention de voter. Une majorité écrasante des personnes sondés (81%) se disent favorables à la limitation du mandat présidentiel. 

Comment la population juge les responsables politiques dans un pays qui compte une centaine de partis.

Plusieurs leaders se dégagent, Jean-Pierre Fabre (ANC), Tchikpi Atchadam (PNP) ou encore Yaovi Agboyibo.

Parmi les partis les plus populaires, on retrouve UNIR (majorité présidentielle), l’ANC, le PNP et l’UFC. Pas vraiment surprenant car il s’agit des formations ayant le plus de visibilité.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.

Exercice conjoint avec l'Egypte

Coopération

Les forces spéciales égyptiennes et togolaises ont lancé la deuxième phase d'un exercice militaire conjoint de lutte contre le terrorisme.

Un ‘G5 côtier’ pour faire face au terrorisme ?

Coopération

Un projet de coopération transfrontalière sur le modèle du G5 Sahel pourrait voir le jour en Afrique de l’Ouest. 

Une Maison des femmes ouverte à Sotouboua

Développement

Une Maison des femmes a été inaugurée lundi à Sotouboua (région centrale) par le ministre de l’Urbanisme, Ayeva Koko.