Création d’une Agence de promotion des agropoles

27/02/2018
Création d’une Agence de promotion des agropoles

Compétitivité et emploi

Un décret adopté mardi en conseil des ministres fixe le cadre institutionnel des agropoles.

Les réformes mis en œuvre depuis plusieurs années pour relancer la filière agricole ont permis de parvenir à d’importantes avancées, notamment l’accroissement de la production avec des excédents régulièrement enregistrés, la stabilité des prix des produits agricoles, la réduction de la malnutrition et de la pauvreté en milieu rural. 

Désormais, la priorité est accordée à la transformation. 

Un plan stratégique a été élaboré afin de mobiliser le secteur privé pour la promotion des entreprises agricoles, agro-industrielles et des exploitations agricoles familiales : les agropoles et agro-parcs. 

Afin de permettre une gestion efficace le décret de ce jour définit le cadre général de la création, de l’aménagement et de la gestion des agropoles ainsi que les modalités d’administration des entreprises désireuses de s’y installer. 

Il crée et organise la structure de promotion et de développement des agropoles, sous la forme d’un établissement public, dénommé ‘ au Togo’.

Cette nouvelle structure entend être un outil d’incitation et de promotion de l’investissement, de la transformation des exportations, de la compétitivité, de l’emploi, de la croissance, et de l’aménagement du territoire. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Le gouvernement, chef d'orchestre de la cybersécurité

Tech & Web

Le projet de loi sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité a été adopté jeudi.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).