Débats ardus sur la composition de la commission électorale

15/02/2009
Débats ardus sur la composition de la commission électorale

Les discussions entre pouvoir et opposition sur les réformes constitutionnelles au Togo ont achoppé vendredi sur la composition de la future commission électorale qui organisera la présidentielle d'avril 2010.

Selon un projet de loi adopté en décembre par le gouvernement, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) passerait de 19 à 13 membres: 9 désignés par le Parlement au titre des partis, 2 par la société civile et 2 par le gouvernement.Conformément à un accord politique signé en août 2006, pouvoir et opposition discutent depuis une dizaine de jours de réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Les débats ont commencé à huis clos le 6 février, deux jours après la création par le président Faure Gnassingbé d'un "Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC)", structure qui comprend des responsables du gouvernement et des partis politiques représentés au Parlement (81 députés).

Trois partis y siègent depuis les législatives d'octobre 2007: le Rassemblement du peuple togolais (RPT, au pouvoir, 50 députés), l'Union des Forces de changement (UFC, opposition, 27) de Gilchrist Olympio et le Comité d'action pour le renouveau (CAR, opposition, 4), de l'ancien Premier ministre Yawovi Agboyibo.

Le CPDC a été installé à la demande de l'UFC et du CAR qui avaient menacé de ne pas participer au vote parlementaire sur le projet gouvernemental modifiant certaines dispositions du code électoral, notamment la composition de la Céni.

Les modifications, qui doivent être discutées au sein du CPDC, concernent également les conditions d'éligibilité au scrutin présidentiel.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Reprise des championnats

Sport

Les championnats de D1 et et D2 reprendront le le 20 mars prochain.

Vite et bien

Développement

Koffi Tsolényanu, le ministre de l’Urbanisme était samedi à Kara (nord du Togo) pour s’assurer de l’avancement des chantiers en cours.

La sanction est tombée

Justice

L'hebdomadaire 'Indépendant Express' est désormais banni du paysage médiatique togolais. 

Le dossier n'est pas classé

Justice

L’incendie criminel du Grand Marché de Lomé n’est pas une affaire classée.