Découpage électoral

05/12/2007
Découpage électoral

La mission de l'Union européenne (UE), qui a observé les législatives du 14 octobre, a demandé mercredi aux autorités de revoir le découpage électoral qui a défavorisé l'opposition lors de ce scrutin, a-t-on appris de source européenne à Lomé. "La proportion entre le vote populaire à l'échelle nationale et le nombre de sièges attribués n'est pas équilibrée. Ce déséquilibre est le résultat du système électoral adopté et surtout du découpage électoral", selon le rapport final de la mission d'observation de l'UE.

"Il n'est besoin que de 11.469 voix à Assoli (nord) pour l'obtention d'un siège alors que 127.071 voix sont nécessaires dans le golfe (sud)", souligne le rapport.Rappelons que l'ensemble des partis politiques de la majorité comme de l'opposition au Togo avaient avalisé ce découpage pour les législatives du 14 octobre 2007.

La mission recommande également de revoir la composition de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) et de ses démembrements, afin de tenir compte de la "représentativité" des acteurs et de leur "capacité" à remplir leurs obligations.

La Céni est composée de 19 membres: 5 de la mouvance présidentielle, 2 issus de chacun des cinq principaux partis d'opposition, 2 de la société civile et 2 du gouvernement.

Les observateurs européens demandent à l'administration électorale d'établir à "bref délai" un "calendrier opérationnel a posteriori" pouvant servir de support à la révision du code électoral.

Les observateurs internationaux, dont ceux de l'UE et de l'Union africaine, ont unanimement considéré que ces législatives avaient été transparentes et démocratiques.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A la COP25, le Togo veut faire entendre sa voix

Environnement

Arzouma Naman-Yerima, la présidente du RFUD, est à Madrid où elle participe à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25.

Culture de la diplomatie

Culture

Profitant de sa visite de travail de 24h au Togo, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a visité jeudi soir le Palais de Lomé.

Non aux juges de rue

Justice

56 personnes ont été victimes de la justice populaire depuis le début de l'année.

Combien de touristes sont venus au Togo en 2018 ?

Tourisme

En 2018, le Togo a accueilli 712.000 touristes. Chiffres sous estimés, affirment les officiels.