Insatisfait permanent

01/01/2009
Insatisfait permanent

Rien n'allait au Togo avant ; rien ne va maintenant. C'est en substance le message de nouvel an adressé par le leader de l'Union des Forces de Changement (UFC, opposition) à ses militants. Gilchrist Olympio souligne « une aggravation de la précarité de nos populations, due à l'immobilisme, à l'incompétence et à l'incapacité du gouvernement face aux problèmes de la vie chère et de la pénurie des denrées de première nécessité, face aux dégâts des inondations et au fléau de l'insécurité ».

M. Olympio dénonce « l'unilatéralisme et le radicalisme du système RPT qui refuse obstinément d'engager sur une base consensuelle, les réformes politiques prévues par l'APG (…) ».Rien en revanche sur la reprise de la coopération avec les partenaires internationaux dont devrait se féliciter le patron de l'UFC, pas un mot sur la mise en Œuvre des grands chantiers comme la santé, la justice ou l'éducation. Et aucune mention du renforcement de la démocratie avec la présence à l'Assemblée de représentants de l'UFC.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La menace B et C

Santé

L’hépatite B et C est toujours très active dans le pays. Le taux d’infection serait de 15%.

Anticiper une sortie de crise sanitaire

Développement

Le pouvoir togolais pense déjà à l’après-pandémie et il a raison.

Changement des comportements et des mentalités

Environnement

Le Togo est confronté à des inondations récurrentes. Il y a les changements climatiques, mais pas seulement.

De l'or, enfin

Sport

Clarisse Agbégnénou s'est imposée en finale des 63 kg face à la Slovène Tina Trstenjak mardi à Tokyo.