La coalition va se prononcer sur sa participation aux élections locales

11/02/2019
La coalition va se prononcer sur sa participation aux élections locales

Désir de clarification

La coalition de l’opposition a décidé de reporter son conclave d’une semaine. Il aura lieu les 14 et 15 février. Les opposants assurent que ce changement de dates n’a rien à voir avec les remous qui secouent ce groupement de partis hostiles au pouvoir.

Il y a quelques jours, l’un de ses membres, avait annoncé qu’il ne participerait pas aux discussions. Il s’agit du CAR.

Du côté de la direction de la coalition on joue l’étonnement.

‘Le CAR ne s'est jamais opposé au principe de ce conclave. Ce grand parti ne peut prendre cette décision au hasard. S'il y a des équivoques, on lèvera çà pour se retrouver’, a déclaré lundi Antoine Folly, l’un des animateurs de la coalition.

Il a donné des détails sur l’objectif du conclave : ‘Notre objectif de départ est l’alternance. Nous allons voir si nous devons redéfinir la stratégie pour atteindre ces objectifs. Ces discussions vont nous permettre également de prendre une position claire et commune par rapport aux élections locales’.

Les opposants avaient boycotté les législatives de décembre dernier. Une décision très critiquée au sein même de la coalition dont aucun membre n’est représenté à l’Assemblée.

Les élections locales pourraient se tenir cette année.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne et le Togo ont tout à gagner

Tourisme

Le nouveau ministre de la Culture et du Tourisme, Kossivi Egbetonyo, a rencontré vendredi l’ambassadeur d’Allemagne, Christoph Sander.

Le Roy : 'Un but suffit pour se qualifier'

Sport

Le sélectionner des Eperviers, Claude Le Roy, a un historique qui joue en sa faveur. Un bon présage pour les Eperviers ?

Lomé, hub de la Francophonie en Afrique de l'Ouest

Coopération

Le Togo et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont signé jeudi à Lomé le renouvellement de l’accord de siège du bureau régional à Lomé (BRAO).

L'approche contractuelle donne de bons résultats

Santé

Le gouvernement s’est engagé récemment dans une politique de modernisation du système de santé, largement déficient.