Le Togo veut tirer profit de son or vert

14/05/2018
Le Togo veut tirer profit de son or vert

Le développement du secteur repose sur la formation

Le Togo n’a malheureusement ni pétrole, ni gaz, ni diamants, ni or. Ses ressources minières sont limitées. Pour assurer son développement, le pays s’est spécialisé dans les services (logistique portuaire et banque) et veut tirer profit de son secteur agricole.

Un secteur encore sous-exploité même si il occupe une majorité de la population active et fait vivre des millions de Togolais.

L’exploitation demeure encore archaïque, les nouvelles techniques sont mal maitrisées, la transformation inexistante et les circuits de commercialisation peu performants.

Pour toutes ces raisons, le gouvernement a décidé de créer des instituts de formation pour l’agro-Développement (IFAD).

Faure Gnassingbé pose la première pierre de l'IFAD

Le premier est en cours de construction à Elavagnon (Est-Mono, 60km d'Atakpamé) et les travaux du second ont été lancés lundi par Faure Gnassingbé à Barkoissi (préfecture de l'Oti).

Ces écoles agricoles seront spécialisées dans l’aquaculture, l’élevage, la production laitière et les techniques de transformation.

Elles accueilleront en priorité des jeunes souhaitant se former aux métiers agricoles, mais pas seulement. Les instituts seront aussi ouverts aux producteurs souhaitant moderniser le fonctionnement de leurs fermes.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vitesse excessive

Faits divers

Un grave accident s'est produit mardi à Lomé sur le Boulevard Jean-Paul II. Huit personnes ont été gravement blessées.

Formation et guidage sur cible

Coopération

La France poursuit la formation des personnels de la Marine togolaise pour les interventions en mer et la lutte contre la piraterie.

Esprit es-tu là ?

Culture

Le photographe François Guenet et l’écrivain Michel Aveline ont été les témoins de pratiques ésotériques exceptionnelles.

Singularité du partenariat UE-Afrique

Union Africaine

La réunion conjointe des ministres de l’Union européenne (UE) et de l’Union africaine (UA) s'est achevée mardi à Bruxelles.