Le Togo veut tirer profit de son or vert

14/05/2018
Le Togo veut tirer profit de son or vert

Le développement du secteur repose sur la formation

Le Togo n’a malheureusement ni pétrole, ni gaz, ni diamants, ni or. Ses ressources minières sont limitées. Pour assurer son développement, le pays s’est spécialisé dans les services (logistique portuaire et banque) et veut tirer profit de son secteur agricole.

Un secteur encore sous-exploité même si il occupe une majorité de la population active et fait vivre des millions de Togolais.

L’exploitation demeure encore archaïque, les nouvelles techniques sont mal maitrisées, la transformation inexistante et les circuits de commercialisation peu performants.

Pour toutes ces raisons, le gouvernement a décidé de créer des instituts de formation pour l’agro-Développement (IFAD).

Faure Gnassingbé pose la première pierre de l'IFAD

Le premier est en cours de construction à Elavagnon (Est-Mono, 60km d'Atakpamé) et les travaux du second ont été lancés lundi par Faure Gnassingbé à Barkoissi (préfecture de l'Oti).

Ces écoles agricoles seront spécialisées dans l’aquaculture, l’élevage, la production laitière et les techniques de transformation.

Elles accueilleront en priorité des jeunes souhaitant se former aux métiers agricoles, mais pas seulement. Les instituts seront aussi ouverts aux producteurs souhaitant moderniser le fonctionnement de leurs fermes.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.

Elevage : coup de pouce de l'Etat

Développement

300 éleveurs opérant à échelle familiale viennent de recevoir une aide de l’Etat.

Pour le moment, tout est calme

Environnement

Quand les éléments s’en mêlent, l’homme est démuni.