Les regrets du leader de l'ANC

29/06/2019
Les regrets du leader de l'ANC

Jean-Pierre Fabre hier en meeting

Au dernier jour de la campagne pour les élections municipales, l’ex-leader de l’opposition parlementaire, Jean-Pierre Fabre, a fait son mea culpa.

Il a reconnu que la présence de l’ANC au sein de la coalition avait été une erreur politique.

Il n’a pas évoqué toutefois la décision de sa formation de boycotter les législatives de décembre 2018. Une décision lourde de conséquences puisque l’ANC n’est plus présent à l’Assemblée nationale.

Pour la présidentielle de 2020, il est évident que M. Fabre fera cavalier seul. Peu probable qu'il adhère à une éventuelle candidature unique d'une opposition plus divisée que jamais.

Jean-Pierre Fabre est candidat aux locales dans la circonscription Golfe 4 en compagnie d’Isabelle Améganvi, autre ténor du parti.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Pertinence des politiques publiques

Développement

L'incidence de pauvreté est de 45,5% (2019) contre 51,1% en 2015.

Mobilité sanitaire

Santé

Le PNUD a offert lundi trois cliniques mobiles destinées à la lutte contre le coronavirus. 

Webinaire international sur l’entrepreneuriat agricole

Coopération

L’Agence israélienne pour la coopération internationale au développement organise une session destinée à promouvoir l’entrepreneuriat agricole.

Palu : chiffres encourageants

Santé

Au Togo comme ailleurs dans le monde, l’unique sujet de préoccupation est la lutte contre le coronavirus.