Menace pour le sécurité intérieure

29/11/2020
Menace pour le sécurité intérieure

Le scrutin a été transparent et sans contestation possible

Brigitte  Kafui Adjamagbo Johnson, coordonnatrice de la DMK (Dynamique Mgr Kpodzro, opposition) et Gérard Djossou, un autre membre de ce mouvement, ont été interpellés samedi pour ‘atteinte présumée à la sécurité intérieure de l’Etat’.

Les responsables de la DMK ont rejeté dimanche ces accusations.

‘Cette manœuvre n'a d'autre but que de décapiter le mouvement (…) ces pratiques relèvent de l'intimidation et du harcèlement judiciaire’, assurent-ils.

Pour ce groupement, qui avait soutenu la candidature d’Agbéyomé Kodjo, les résultats de l’élection présidentielle de février 2020 ont été faussés.

‘La Dynamique poursuit son combat pacifique pour la récupération de sa victoire, confisquée par le régime qui use de tous les moyens pour faire taire toute velléité contestataire’, soulignent les opposants.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vite et bien

Développement

Koffi Tsolényanu, le ministre de l’Urbanisme était samedi à Kara (nord du Togo) pour s’assurer de l’avancement des chantiers en cours.

La sanction est tombée

Justice

L'hebdomadaire 'Indépendant Express' est désormais banni du paysage médiatique togolais. 

Le dossier n'est pas classé

Justice

L’incendie criminel du Grand Marché de Lomé n’est pas une affaire classée.

Assistance médicale de Mashav

Coopération

Israël a offert au CHR d'Atakpamé des équipements de lutte contre le Coronavirus, y compris des respirateurs.