« Mes respects Monsieur le Président » !

21/11/2007
« Mes respects Monsieur le Président » !

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, a reçu mercredi pour la première fois au palais présidentiel à Lomé l'opposant Gilchrist Olympio, chef de l'UFC.

Gilschrist Olympio, qui était accompagné de deux collaborateurs, s'est entretenu environ une heure avec le président.A son arrivée dans le bureau de Faure, M. Olympio a salué le chef de l'Etat par la formule « Mes respects, Monsieur le Président ». Anodin mais inimaginable il y a encore quelques mois.

"Nous avons discuté de la nomination du futur Premier ministre, de la formation du prochain gouvernement, ainsi que d'autres problèmes.

Les discussions vont se poursuivre cet après-midi", a déclaré M. Olympio.

Depuis la démission le 13 novembre du Premier ministre Yawovi Agboyibo, le président a entamé de larges consultations pour nommer un successeur.

A l'issue des législatives du 14 octobre, le parti de M. Olympio (l'Union des forces de changement, UFC), dont c'était la première participation depuis le début du processus démocratique en 1990, avait envisagé pour la première fois de participer à un gouvernement d'union nationale "mais pas à n'importe quelles conditions".

L'UFC a obtenu 27 sièges contre 50 sur les 81 pour le Rassemblement du peuple togolais (RPT, au pouvoir), mais en voix a talonné ce dernier et est désormais incontestablement la principale force d'opposition.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Transformation numérique : le revers de la médaille

Tech & Web

La transformation numérique a bouleversé le quotidien de nombreux Togolais. Mais de nouvelles menaces sont en plein essor.

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).