Observation avant accréditation

30/11/2019
Observation avant accréditation

Tchambakou Ayassor (centre), le président de la Céni

Des missions d’observation seront autorisées pour l’élection présidentielle de 2020, mais la Commission électorale (Céni) veut éviter les observateurs bidon, les pseudo-instituts de surveillance créés pour l’occasion ou la présence de délégués rémunérés par les candidats.

Raison pour laquelle la Céni a instauré des règles d’accréditation strictes mais de bon sens.

Pas question d’interdire les observateurs, mais de vérifier leur profil et s’assurer que leur venue ne cache pas en réalité une volonté de soutenir un parti ou de déstabiliser les autres.

Sage précaution. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'hypertension touche 30% de la population

Santé

Pour combattre l’hypertension artérielle, rien de tel qu’un traitement sur le long terme.

Commerce assassin

Santé

Sept chefs d'État africains signeront un accord, les 17 et 18 janvier 2020 à Lomé, visant à lutter contre le trafic de faux médicaments. 

A la COP25, le Togo veut faire entendre sa voix

Environnement

Arzouma Naman-Yerima, la présidente du RFUD, est à Madrid où elle participe à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25.

Culture de la diplomatie

Culture

Profitant de sa visite de travail de 24h au Togo, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a visité jeudi soir le Palais de Lomé.