Olympio veut une commission d'enquête

11/01/2008
Olympio veut une commission d'enquête

L'opposant Gilchrist Olympio a demandé jeudi une enquête sur les circonstances de la mort de son père Sylvanus Olympio, assassiné le 13 janvier 1963 lors d'un coup d'Etat. "Nous souhaiterions avoir une vraie commission d'enquête, afin que les coupables soient traduits en justice", a déclaré M.Olympio lors d'une conférence de presse.

"Aucune commission d'enquête n'a été installée en 45 ans pour déterminer les circonstances de la mort de mon père", a souligné M.Olympio.Le leader de l'Union des forces de changement (UFC, principal parti d'opposition) est arrivé jeudi à Lomé pour participer le 13 janvier notamment à un culte catholique en mémoire de son père et déposer une gerbe sur le site de son assassinat.

Autrefois célébrée avec faste par le général Eyadéma, la journée du "13 janvier" (marquant la prise de pouvoir du général défunt) sera placée cette année sous le signe de la "sobriété, du recueillement et de la réconciliation", selon un communiqué officiel publié jeudi par Togo Presse

Un défilé militaire est prévu de jour là et des offices religieux seront célébrés la veille, selon le communiqué.

M. Olympio s'est insurgé contre la célébration du 13 janvier.

Rappelons que depuis deux ans, Faure Gnassingbé a instauré des offices religieux à la mémoire de Sylvanus Olympio pour promouvoir la réconciliation.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vitesse excessive

Faits divers

Un grave accident s'est produit mardi à Lomé sur le Boulevard Jean-Paul II. Huit personnes ont été gravement blessées.

Formation et guidage sur cible

Coopération

La France poursuit la formation des personnels de la Marine togolaise pour les interventions en mer et la lutte contre la piraterie.

Esprit es-tu là ?

Culture

Le photographe François Guenet et l’écrivain Michel Aveline ont été les témoins de pratiques ésotériques exceptionnelles.

Singularité du partenariat UE-Afrique

Union Africaine

La réunion conjointe des ministres de l’Union européenne (UE) et de l’Union africaine (UA) s'est achevée mardi à Bruxelles.