Des compétences, mais un manque de moyens

04/12/2018
Des compétences, mais un manque de moyens

Pathologies spécifiques aux patients africains

La Société africaine francophone d’ophtalmologie (SAFO) tient son XIIIe congrès jusqu’au 6 décembre à Lomé.

400 spécialistes évoqueront, notamment, l’ophtalmologie communautaire et les pathologies oculaires courantes ou plus rares et très spécifiques à l’Afrique comme la cataracte, le glaucome, le trachome, les manifestations liées au VIH/sida, les neuropathies optiques non glaucomateuses

‘La cécité et la déficience visuelle sont des problèmes de santé publique qui restent une charge socioéconomique importante en Afrique francophone, explique Komi Balo, le président de la SAFO.

Les maladies oculaires sont très nombreuses, d’ordre général, de la rétine, du segment antérieur ou liées aux traumatismes de l’œil.

Les ophtalmos africains sont généralement bien formés – souvent en Europe – mais ils manquent d’équipements de pointe pour réaliser un certain nombre d’interventions très pointues.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.

Do-Pharma injecte du dynamisme à l’économie

Santé

Implantée au Togo, une usine de production de solutés injectables vend désormais à l'ensemble des pays de la région.

Exercice conjoint avec l'Egypte

Coopération

Les forces spéciales égyptiennes et togolaises ont lancé la deuxième phase d'un exercice militaire conjoint de lutte contre le terrorisme.

Un ‘G5 côtier’ pour faire face au terrorisme ?

Coopération

Un projet de coopération transfrontalière sur le modèle du G5 Sahel pourrait voir le jour en Afrique de l’Ouest.