Des compétences, mais un manque de moyens

04/12/2018
Des compétences, mais un manque de moyens

Pathologies spécifiques aux patients africains

La Société africaine francophone d’ophtalmologie (SAFO) tient son XIIIe congrès jusqu’au 6 décembre à Lomé.

400 spécialistes évoqueront, notamment, l’ophtalmologie communautaire et les pathologies oculaires courantes ou plus rares et très spécifiques à l’Afrique comme la cataracte, le glaucome, le trachome, les manifestations liées au VIH/sida, les neuropathies optiques non glaucomateuses

‘La cécité et la déficience visuelle sont des problèmes de santé publique qui restent une charge socioéconomique importante en Afrique francophone, explique Komi Balo, le président de la SAFO.

Les maladies oculaires sont très nombreuses, d’ordre général, de la rétine, du segment antérieur ou liées aux traumatismes de l’œil.

Les ophtalmos africains sont généralement bien formés – souvent en Europe – mais ils manquent d’équipements de pointe pour réaliser un certain nombre d’interventions très pointues.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Il faut encourager la pharmacopée traditionnelle

Santé

Les plantes médicinales ont une vraie valeur thérapeutique. Mais attention aux charlatans.

Une question environnementale et de santé publique

Environnement

Le Togo ne dispose pas encore d’une stratégie de gestion et de traitement des produits chimiques et des déchets dangereux. C’est un vrai problème et une question environnementale.

Socle commun et partenariats régionaux

Coopération

Les négociations se poursuivent à Bruxelles depuis le mois de septembre entre le groupe des pays ACP et l'Union européenne afin de parvenir à un nouvel accord de coopération.

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.