Des vies sauvées

14/01/2019
Des vies sauvées

Il faut répondre à l'appel du CNTS

Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) vient de tirer le sonnette d'alarme. Le Togo manque de sang.

La population rechigne à participer aux campagnes de dons. Et pourtant, la disponibilité de stocks de sang est vitale pour sauver des vies.

‘Nous traversons une période de forte pénurie, la seule issue repose sur une mobilisation exceptionnelle des donneurs, les jeunes, leurs parents tout ce que le pays compte en volontaires engagés’, a déclaré lundi Séna Tete, un infirmier travaillant pour le CNTS.

Un appel a également été lancé auprès des organisations religieuses et des ONG.

Les besoins sont estimés à 50.000 poches par an. Hôpitaux et cliniques sont obligés d’en importer.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Justice est rendue

Justice

Folly Satchivi, un activiste de l’opposition, a été condamné mercredi à 36 mois de prison dont 12 avec sursis.

OMS : pas de nouveau cas suspect à ce jour

Santé

Contrairement à ce qu’affirment plusieurs médias, aucun nouveau cas de fièvre Lassa n’a été détecté au Togo.

Agropoles : le Sud-Coréen Saemaul s'engage

Coopération

Des experts de la Fondation sud-coréenne Saemaul sont attendus au Togo pour accompagner la création de l'agropole de Kara.

Des vies sauvées

Santé

Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) vient de tirer le sonnette d'alarme. Le Togo manque de sang.