Le Togo se lance dans la fabrication additive

27/03/2019
Le Togo se lance dans la fabrication additive

Expérimentation en cours

Le secteur médical s’intéresse de près aux technologies 3D avec la possibilité de créer des solutions adaptées à chaque patient. 

C’est près de 7,5 milliards de morphologies différentes auxquelles les médecins doivent désormais s’adapter. La fabrication additive apparaît comme une solution nouvelle pour la création de dispositifs sur mesure qui répondent aux besoins des patients.

Le 3D est idéal pour créer des prothèses, des implants, pour mieux préparer une opération chirurgicale ou fabriquer des dispositifs médicaux facilitant certaines opérations sensibles comme des guides chirurgicaux et autres aides visuelles.

Au Togo, cette technologie est en phase de test dans deux centres à Lomé et Dapaong via le projet ‘Impact 3D’.

Ce processus d’expérimentation est mené par l'Organisation africaine pour le développement des centres pour personnes handicapées (OADCPH), basée à Baguida, près de Lomé.

Outre le Togo, trois autres pays sont concernés, le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

96 prothèses ont été réalisées à ce jour et implantés sur des patients.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'OMS va évaluer les nouveaux besoins

Santé

Matshidiso Moeti (Botswana), la directrice pour l’Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sera à Lomé le 23 avril.

Climat globalement apaisé

Social

Les syndicats se préparent pour le traditionnel défilé du 1er mai. Les modalités restent à fixer.

La sûreté de l’État est un impératif

Coopération

En cette période incertaine ou la montée de l’extrémisme et du terrorisme fait redouter le pire, le renseignement n'a pas de prix.

Arme ultime contre la paludisme

Santé

Depuis 2002, des dizaines de millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action ont été distribuées en Afrique.