Organiser le fonctionnement de la médecine alternative

01/09/2020
Organiser le fonctionnement de la médecine alternative

Les plantes ont des vertus avérées

Huit Togolais sur 10 auraient recours à la médecine traditionnelle. C’est du moins ce qu’affirme Koffi Koudovor, point focal Togo de la recherche pharmacopée et médecine traditionnelle du Cames (Conseil africain et Malgache pour l’enseignant supérieur).

Elle demeure donc très populaire.

Mais son manque d’organisation et la traçabilité des phyto-médicaments pose problème.

‘Il est nécessaire d’évaluer l’efficacité des produits, de s’assurer de leur bon dosage afin d’éviter tout risque de toxicité’, explique M.Koudovor.

Il faut donc établir des normes strictes et assurer un suivi. Les médicaments pourraient même être vendus en pharmacie.

Pour le moment, aucun cadre légal n’existe vraiment. Il nécessite l’implication du ministère de la Santé, des chercheurs, des médecins et des tradiparaticiens.

Ce que réclame ce responsable du Çames.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Electrification de 20 centres de santé

Développement

Kya Energy Group va recevoir une aide de Power Africa pour électrifier des centres de santé.

Sous les verrous

Faits divers

La police a mis la main mardi sur un groupe d’individus responsable d’un braquage il y a quelques jours à Lomé.

Coopération décentralisée : les Yvelines s'engagent

Coopération

Le président du département des Yvelines, Pierre Bédier, s’est rendu au Togo la semaine dernière.

Creuser très profond

Environnement

Les forages ne garantissent pas l’obtention d’une eau potable.