Santé : coopération plus étroite entre le public et le privé

11/09/2009
Santé : coopération plus étroite entre le public et le privé

Le premier ministre Gilbert Houngbo a ouvert mercredi à Kpalimé, le « Forum national sur les soins et services à base communautaire ». Cette réunion a pour but de mettre au point une couverture sanitaire nationale adaptée aux besoins de plus en plus croissants de la population.

Le ministère de la Santé souhaite disposer d'un cadre technique institutionnel permettant à l'Etat, aux partenaires et aux acteurs de ce secteur d'intervenir plus efficacement dans les soins primaire au Togo. Selon le diagnostique dressé par le ministre de la Santé, Komlan Mally, les soins ne correspondent pas aux demandes des patients.

Il devient dès lors urgent de renforcer les capacités des agents de santé communautaire, a souligné le ministre.

« Les soins de santé primaire constituent une stratégie pour améliorer l'accessibilité et la disponibilité des services de santé. Nous avons aujourd'hui une occasion idéale pour les décideurs et les acteurs traditionnels de la santé de se pencher sur les questions de fond en vue de déterminer les meilleurs services et soins à dispenser au niveau communautaire », a expliqué le Premier ministre.

Ce dernier dresse un constat sévère : « Les populations manifestent de plus en plus d'impatience face à l'incapacité des services de santé à assurer une couverture nationale répondant à des demandes précises et aux nouveaux besoins ».

M. Houngbo a indiqué que son gouvernement voulait renforcer le rôle de l'Etat dans l'appropriation des politiques et des stratégies sectorielles et développer une collaboration avec la médecine privée, y compris traditionnelle.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy veut structurer l’écosystème du football

Sport

Identifier les jeunes disposant d’un réel potentiel, telle est l’ambition du concours ‘Graines du Togo’, qui vient de débuter.

Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

Cédéao

Après le Sénégal, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire, la Cédéao a lancé vendredi à Lomé le projet ‘50 millions de femmes ont la parole’.

Le Togo n'est pas un adepte des châteaux de sable

Coopération

Le Togo va s'inspirer du modèle à succès de la Corée du Sud pour développer ses agropoles.

Art oratoire et débat contradictoire

Culture

Le championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 2 février au 16 mars au Togo.