Santé publique : absence de spécialistes

20/06/2021
Santé publique : absence de spécialistes

Formation des étudiants et des médecins en activité

Un médecin de santé publique implante et gère des programmes de santé communautaire ainsi que des services et des mesures d'intervention d'ordre préventif, curatif et de réadaptation destinés aux besoins de santé d'une population définie. 

A cette fin, il analyse les besoins sanitaires à l'échelle d'un groupe ou d'une communauté, étudie les situations à risques (présence de maladies transmissibles, sources diverses de contamination, etc.), met sur pied des programmes ou des stratégies permettant de prévenir ou d'écarter les menaces potentielles pour la santé publique, évalue l'efficacité des programmes d'intervention, contribue à la formulation de diverses politiques en matière de santé publique. 

Il agit comme consultant auprès du grand public, du réseau des services de santé et des services sociaux. Il peut également faire de la recherche ou de l'enseignement et rédiger des rapports scientifiques ou des articles dans des revues spécialisées.

Son rôle est très important, notamment dans les pays en développement comme le Togo.

‘Il n'y a pas suffisamment de personnes formées pour que nous puissions faire face aux problèmes d'endémie et de pandémie qui pourraient arriver', confie le Pr Didier Ekouévi, président du Conseil Scientifique dans le cadre de la lutte contre le covid19. 

Son souhait est d’avoir 10 ou 20 spécialités en santé publique dans les années à venir. Cela suppose que des étudiants en médecine choisissent cette spécialité, soient bien formés, puis opérationnels. Autre possibilité, former des médecins déjà en activité.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Contrer la menace

Tech & Web

Un sommet international sur la cybersécurité aura lieu à Lomé les 25 et 26 octobre prochains.

Cause commune

Culture

Rencontre inédite entre la chanteuse togolaise Valentine Alvares et le rappeur Ghanéen AJ Nelson.

Trop, c'est trop

Faits divers

Un nouveau corps sans vie a été repêché mardi dans le 4e lac de Lomé (qui récupère les eaux de pluie).

Lecture pour tous

Culture

L'OIF appuie le gouvernement pour l'installation de Centres de lecture et d'animation.