Sida : du mieux, mais beaucoup reste à faire

12/06/2008
Sida : du mieux, mais beaucoup reste à faire

A l'occasion de la réunion de haut niveau sur le sida organisé par les Nations Unies à New York, le président Faure Gnassingbé a pris la parole mercredi pour faire le point dans la lutte contre la pandémie au Togo soulignant les efforts financiers engagés par le gouvernement.

Des efforts, semble-t-il, payants puisque le taux de prévalence se situe autour de 3,2%, contre 6% en 2000. « La tendance générale est à la stabilisation, mais la lutte doit continuer », a indiqué le chef de l'Etat.« Le Togo a financé, sans aide extérieure, l'achat des médicaments antirétroviraux et contribue pour environ 20 millions de dollars au plan stratégique national de lutte contre le sida », a encore précisé M. Gnassingbé.

Et le président du Togo d'illustrer ses propos. 45 centres d'information ont été inaugurés pour sensibiliser sur le thème de la transmission de la mère à l'enfant. Le conseil et le dépistage volontaire du VIH sont proposés dans 54 sites.

« En 2007, 16% des adultes ont fait le test, ainsi que la moitié des jeunes de 15 à 24 ans et 90% des professionnels du sexe », a mentionné Faure Gnassingbé.

Mais les efforts doivent se poursuivre, malgré les difficultés pratiques. Et le point noir est celui de l'approvisionnement régulier en antirétroviraux.

Enfin, le leader togolais a souhaité un allègement des procédures pour que le Togo puisse accéder plus facilement aux ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, s'agissant d'un pays sortant d'une longue période de crise.

Faure Gnassingbé a regagné Lomé jeudi matin.

Lire l'intégralité du discours prononcé par Faure Gnassingbé à la tribune de l'Onu

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévention avant tout

Santé

La Journée mondiale du coeur est l'occasion d'informer le public sur les réflexes de prévention.

Poursuivre la lutte antirabique

Santé

Une dizaine de cas mortels de rage ont été enregistrés au Togo en 2019.

Patrimoine mondial : sauvetage en vue

Culture

Le site historique de Koutammakou en pays Tamberma, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, va être sauvé.

Electrification de 20 centres de santé

Développement

Kya Energy Group va recevoir une aide de Power Africa pour électrifier des centres de santé.