Deux sociétés togolaises impliquées dans un trafic de faux médicaments

03/10/2008
Deux sociétés togolaises impliquées dans un trafic de faux médicaments

Qui sont les deux sociétés togolaises destinataires d'un important lot de médicaments contrefaits en Inde, principalement des analgésiques et des comprimés contre le paludisme ? Les douanes belges qui ont intercepté la marchandise la semaine dernière à l'aéroport de Bruxelles le savent certainement.

Les deux sociétés basées au Togo devaient utiliser le pays comme base commerciale de réexportation sous-régionale pour écouler les 2 millions de faux médicaments.Une enquête a été ouverte à Lomé.

Ce trafic est devenu courant sur le continent. Les contrefaçons sont parfaites, mêmes emballage, mêmes logo. Seul le contenu diffère de l'original. Les comprimés sont la plupart du temps inopérants en raison de leur composition et dangereux.

Un conseil : faire confiance à un pharmacien dont la réputation n'est pas mise en doute.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Université verte

Environnement

L'Union européenne va contribuer à apporter un peu de fraîcheur et de verdure au campus de l’université de Lomé.

Les inquiétudes du PAM

Développement

La pandémie de Covid-19 menace de pénuries des centaines de millions de personnes dans le monde, majoritairement en Afrique.

Des propriétés antivirales confirmées, mais prudence

Santé

Un traitement contre le paludisme chloroquine et son dérivé l’hydroxychloroquine pourrait être efficace contre le covid-19.

Un million d'euros de l'Allemagne

Coopération

L’Allemagne a mis à disposition du Togo un montant d’un million d’euros pour soutenir le pays dans sa lutte contre le coronavirus.