Il est temps d'agir

08/10/2019
Il est temps d'agir

Les saisies sont nombreuses, mais la drogue circule toujours

Le Togo vient de lancer un plan sur 5 ans destiné à lutter contre le trafic et la consommation de drogue et le crime.

Il comprend plusieurs volets dont la prévention, le traitement et la répression. 

Le budget de 21 millions de dollars est notamment financé par la Cédéao.

Le programme débutera au début de l’année prochaine. Sa finalisation est en cours et doit être validé mardi lors d’une réunion technique.

‘En se dotant d'un nouveau plan, le gouvernement montre sa prise de conscience de l’ampleur que prend le phénomène dans notre pays et réitère une fois encore sa ferme volonté de garantir le bien-être et la sécurité des populations’, a déclaré Damehame Yark, le ministre de la Sécurité.

En dépit des contrôles étroits assurés par la douane, la police et la gendarmerie, le Togo demeure une plateforme de transit pour les trafiquants. Une grande partie des stupéfiants est réexportée vers l’Europe.

Elément aggravant, la consommation locale est en hausse ; un phénomène relativement récent. Peu de consommateurs de cocaïne, mais de plus en plus d’accrocs aux drogues de synthèse.

Le ministre reconnaît les failles : ‘Malgré les efforts du gouvernant, la drogue parvient à traverser les frontières, les aéroports et  les ports pour se retrouver dans nos communautés et établissements scolaires’.

Faire du renseignement et exercer des contrôles plus tatillons aux frontières, seule solution pour combattre le trafic.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'UNICEF se mobilise pour aider les enfants des rues

Coopération

Le Togo compterait 7.000 enfants des rues, dont 3.000 rien que pour Lomé.

Protéger les consommateurs

Tech & Web

L’Autorité de certification électronique du Togo recrute des collaborateurs. 

Sauvegarder les emplois, soutenir l'économie

Social

Le conseil national du dialogue social (CNDS) a tenu jeudi sa première réunion de l’année.

Al-Sisi a relancé la coopération agricole avec l'Afrique

Coopération

Le secteur agricole égyptien a réussi à approfondir la coopération avec les pays africains. Au Togo et ailleurs.