La propreté est la moitié de la santé

16/06/2019
La propreté est la moitié de la santé

A Bè-Kpota (Lomé), triste spectacle

Les pouvoirs publics s’emploient à améliorer l’assainissement dans les grandes villes. L’hygiène est évidemment une priorité. Mais l’Etat, malgré de lourds investissements dans secteur, ne pourra réussir qu’avec la collaboration de la population.

Ce n’est pas encore le cas. Dans de nombreux quartiers de Lomé et d’autres villes, les caniveaux sont utilisés comme dépotoirs et les eaux usées s’y déversent. Et peu importe si des commerçants de produits frais sont installés à proximité et que des enfants les utilisent comme terrain de jeu avec des conséquences graves pour la santé.

Pour les responsables du ministère de la Santé, une prise de conscience des habitants est absolument nécessaire.

Mais en dépit des campagne d’information à répétition, le réflexe n’est toujours pas intégré.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’aide à la culture évolue

Culture

Cette année, le gouvernement a accordé 600 millions de Fcfa pour aider les artistes (musiciens, chanteurs, scupteurs …).

Absence de culture syndicale

Social

Nadou Lawson, la coordonnatrice de la centrale syndicale Synergie des travailleurs du Togo (STT), a voulu mettre les points sur les i.

Opération mains propres au Togo

Santé

80% des microbes se transmettent par les mains. Les laver le plus souvent possible avec du savon constitue une bonne protection.

Accentuer la lutte contre les faux médicaments

Santé

Un sommet sur la lutte contre le trafic de faux médicaments aura lieu les 6 et 7 décembre à Lomé.