Malabo expulse

19/01/2008
Malabo expulse

Soixante-trois clandestins togolais ont été interceptés au large des côtes de Guinée Equatoriale puis reconduits vendredi à Lomé, alors qu'ils se rendaient au Gabon, a rapporté samedi la télévision nationale. Ces clandestins, parmi lesquels des femmes et des enfants, ont été arrêtés à bord d'une pirogue par la gendarmerie de Guinée Equatoriale. "Nous avons tous pris la pirogue au Nigeria à moindre coût, après avoir quitté nos villages," a déclaré l'un des clandestins devant les caméras de la télévision nationale.

 

Ils sont tous gardés dans un centre de loisirs de la capitale togolaise où la plupart sont soumis à un contrôle médical.Une autre vague de clandestins originaires du Togo refoulés de Guinée Equatoriale est attendue à Lomé dans les "heures à venir", a indiqué un responsable du ministère de la Protection sociale.

Le Gabon et la Guinée Equatoriale attirent, en raison de leurs richesses pétrolières, de nombreux immigrés, souvent clandestins, venus d'Afrique de l'Ouest ou centrale à la recherche de travail.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PEV : une nouvelle campagne démarre le 30 janvier

Santé

Une nouvelle campagne de Vaccination nationale contre la rougeole et la rubéole débute débute le 30 janvier.

Le Roy veut structurer l’écosystème du football

Sport

Identifier les jeunes disposant d’un réel potentiel, telle est l’ambition du concours ‘Graines du Togo’, qui vient de débuter.

Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

Cédéao

Après le Sénégal, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire, la Cédéao a lancé vendredi à Lomé le projet ‘50 millions de femmes ont la parole’.

Le Togo n'est pas un adepte des châteaux de sable

Coopération

Le Togo va s'inspirer du modèle à succès de la Corée du Sud pour développer ses agropoles.