Nouveau plan de délestage

04/05/2007
Nouveau plan de délestage

La Compagnie d'énergie électrique du Togo (CEET), très éprouvée par la crise énergétique qui secoue le pays et ses voisins du Bénin et du Ghana depuis un an, a réduit à 6 heures par jour, le temps de fourniture du courant électrique aux populations et entreprises, suivie de coupure de 12 heures, dans un communiqué rendu public mercredi.

Depuis quelques jours, indique le communiqué, "la situation de la fourniture de l'énergie électrique s'est profondément dégradée avec pour conséquences le non respect du programme de délestage".La CEET a pratiqué jusque-là un délestage de courant de 8 heures de fourniture, suivie d'autant d'heures de coupure. Mais depuis quelques temps, ce programme n'est plus respecté.

Actuellement, note-t-on, le courant électrique est devenu une denrée rare et n'est fourni parfois que pendant 3 à 5 heures par jour et suivant les quartiers.

Ce délestage perturbe sérieusement le fonctionnement des entreprises, des services, des écoles et autres activités socio-économiques dans le pays.

Depuis un an, le Togo traverse une crise énergétique, suite à la réduction par le Ghana et la Côte d'Ivoire, principaux fournisseurs de leur fourniture du courant électrique.

Le Togo dépend à 80% de l'extérieur, en matière de courant électrique.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.