Renforcement de la sécurité aérienne

05/11/2018
Renforcement de la sécurité aérienne

Le Togo est très rigoureux en matière de sécurité aérienne

Une mission d’experts de l’OACI (Organisation internationale de l’aviation civile) sera mardi à Lomé pour des échanges avec l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC),

Pendant deux jours, les sessions de formation porteront sur les procédures de ‘Safety informations monitoring system’ (SIMS) introduites récemment.

Une évolution qui représente un changement de paradigme vers un cadre d'analyse et de gestion de la sécurité fort, basé sur des données, qui permet l'identification des risques pour la sécurité, ainsi que l'allocation des ressources nécessaires pour les gérer de manière proactive. 

L’OACI et les Etats membres reconnaissent la nécessité de disposer d’une assistance et d’outils adaptés pour faire face aux exigences et aux tâches complexes de l’analyse de la sécurité.

Bien que de nombreux pays collectent les données de sécurité appropriées, ils ne sont pas encore en mesure de les analyser efficacement. 

Raison pour laquelle l’OACI a introduit le service de surveillance des informations de sécurité (SIMS).

Ce service est composé de différents modules qui s’appliquent à un domaine du système aéronautique et fournit des applications Web sur une plate-forme sécurisée pour l’analyse des données de sécurité respectives. 

Ces applications offrent aux Etats la capacité d'élaborer et de surveiller des indicateurs de sécurité appropriés pour faciliter la surveillance des systèmes de gestion de la sécurité (SMS) et des programmes de sécurité (SSP).

Le Togo s’est forgé une solide réputation en matière de surveillance et de sécurité aérienne ; un dispositif qui évolue régulièrement.

L’un des artisans de cette réussite est Gnama Latta, le directeur général de l’ANAC. Ce pilote chevronné maîtrise parfaitement toutes ces questions.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers affronteront les Pharaons

Sport

Le tirage au sort des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (2021) place le Togo dans un groupe composé de l’Egypte, du Kenya et des Comores.

Pas de peau pour les patients !

Santé

Pour un pays de 8 millions d’habitants, le Togo ne compte que 16 dermatologues dont 14 sont installés à Lomé.

Une nouvelle saison à Reims

Sport

Cadre de l'équipe champenoise la saison passée, le Togolais Alaixys Romao poursuit l'aventure à Reims, indique France Football. 

Reprise des discussions avec le Premier ministre

Santé

Gilbert Tsolenyanu, le secrétaire général du Syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), commençait à s’impatienter.