Train de vie

09/02/2008
Train de vie

Il cisaillait la voie de chemin de fer Lomé-Kpalimé pour revendre les rails à des ferrailleurs. Les dommages sont énormes.

Sémékonawoé Agbagba, un jeune Togolais de 26 ans a été arrêté par la police en possession d'une cargaison de barres ferrailles ayant servi à la construction de la voie ferrée Lomé-Kpalimé (longue de 120 km), selon des sources proches de la police.Ce dernier qui s'apprêtait à les vendre au Port de Lomé, a été arrêté grâce à la vigilance des forces de sécurité.

Selon ces sources, Sémékonawoé Agbagba fait partie d'un grand réseau de trafiquants qui coupent les barres de ferrailles à l'aide de scie, après avoir déboulonné les traverses.

"Au niveau des villages d'Assahoun, d'Atsé Kopé etc..., le spectacle est désolant. Car sur une longue distance, ces voleurs ont détruit notre chemin de fer", a expliqué un responsable de la Police.

Selon lui, les dommages causés par ces trafiquants sont énormes et peuvent être évalués à plus de 4 milliards de F.CFA.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Creuser très profond

Environnement

Les forages ne garantissent pas l’obtention d’une eau potable.

Un scandale environnemental

Environnement

La rivière Eké qui traverse Atakpamé est polluée. La faute aux mauvaises pratiques des habitants.

Partir en voyage, c'est possible

Tourisme

C’est le moment de voyager. L’aéroport de Lomé est ouvert au trafic commercial.

Le Sarakawa se refait une beauté

Tourisme

L’hôtel Sarakawa de Lomé vient d’achever des travaux de modernisation. Il était temps.