Aucun joueur malien poignardé

16/10/2007
Aucun joueur malien poignardé

83 personnes ont été blessées lors des incidents survenus à Lomé, vendredi, après le match Mali-Togo de la 6e et dernière journée des qualifications (groupe 9) de la Coupe d'Afrique des nations 2008 (CAN-2008), selon un dernier bilan du comité de gestion de football, mardi. "Au total 83 blessés légers dont 71 Maliens ont été dénombrés lors de ces incidents", a déclaré Espoir Sronvi, le secrétaire général du comité de gestion de football.

M. Sronvi s'est dit "surpris" des déclarations des joueurs Maliens sur des médias internationaux."Aucun joueur Malien n'a été poignardé par des supporteurs togolais. Le gardien de but Malien Mamadi Sidibé (Stoke City/ENG/D2) a menti", a-t-il souligné.

"Très irrité ce jour, ce joueur s'est fait blessé en donnant un coup de poing aux vitres des vestiaires", a précisé M.Sronvi.

"Ce sont des évènements déplorables pour un match de football, facteur de rapprochement des peuples", a-t-il ajouté.

Le Togo a été battu (2-0) à domicile par le Mali le 12 octobre lors de la dernière journée de qualifications à la Coupe d'Afrique des Nations 2008.

Après la défaite de leur pays, signifiant la qualification du Mali, des supporteurs togolais ont pris à partie ceux de leurs adversaires, blessant au moins deux joueurs - Mamadi Sidibé (Stoke City/ENG/D2) et Frédéric Kanouté (FC Séville/ESP) - et une soixantaine de supporteurs maliens, selon la Fédération malienne de football (FMF).

Officiellement, 15 blessés graves ont été rapatriés par un vol spécial le 13 octobre.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Reprise des championnats

Sport

Les championnats de D1 et et D2 reprendront le le 20 mars prochain.

Vite et bien

Développement

Koffi Tsolényanu, le ministre de l’Urbanisme était samedi à Kara (nord du Togo) pour s’assurer de l’avancement des chantiers en cours.

La sanction est tombée

Justice

L'hebdomadaire 'Indépendant Express' est désormais banni du paysage médiatique togolais. 

Le dossier n'est pas classé

Justice

L’incendie criminel du Grand Marché de Lomé n’est pas une affaire classée.