Tata Avlessi y croit encore

08/09/2007
Tata Avlessi y croit encore

L'ancien président de la Fédération de foot du Togo (FTF) Tata Avlessi, suspendu "à vie" de toute activité dans le football par la Confédération africaine de football (Caf), va saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS), a-t-on appris samedi auprès de ses proches. "M. Avlessi a décidé d'aller loin dans cette affaire. Il va saisir le Tribunal arbitral du sport", a déclaré Aimé de Souza, son chargé d'affaires.

"Ses avocats sont déjà à pied d'oeuvre et les dossiers seront déposés les jours à venir", a-t-il indiqué.Le Jury d'appel de la Caf a rejeté le 3 septembre l'appel formulé par Tata Avlessi et "aggravé la sanction initialement prononcée", selon la décision de la Caf, rendue publique à Lomé.

Il est indiqué que "les rapports déposés au niveau de la Caf font état d'une somme d'argent remise à Abdou Sarr (l'arbitre Gambien du match) par Attivi Cessi (arbitre international togolais) qui a déclaré agir au nom de M. Avlessi".

Jugé "coupable" en juillet dernier par une commission disciplinaire de la Caf d'avoir tenté de corrompre les arbitres du match Togo-Tunisie de la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations cadets en mars à Lomé, M. Avlessi avait écopé de huit ans d'interdiction de toute activité dans le football.

L'ancien président de la FTF a toujours clamé son innocence dans cette affaire. Les deux arbitres ont également écopé de la même sanction.

Basé à Lausanne (Suisse), le TAS a pour mission principale de trancher les litiges juridiques survenant dans le domaine du sport.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Changement des comportements et des mentalités

Environnement

Le Togo est confronté à des inondations récurrentes. Il y a les changements climatiques, mais pas seulement.

De l'or, enfin

Sport

Clarisse Agbégnénou s'est imposée en finale des 63 kg face à la Slovène Tina Trstenjak mardi à Tokyo.

La fête du e-commerce

Tech & Web

La première édition de la Semaine du e-commerce aura lieu du 2 au 14 août prochains à Lomé.

La garantie de la Banque mondiale

Santé

La Banque mondiale et Covax ont mis en place un nouveau mécanisme de financement qui devrait permettre de vacciner 250 millions de personnes dans les pays pauvres.