Une sélection au rabais

22/08/2007
Une sélection au rabais

L'attaquant d'Arsenal (1re div. anglaise) Emmanuel Adebayor et plusieurs autres "cadres" de la sélection du Togo ne disputeront pas le match amical contre la Zambie ce mercredi à Lomé, a-t-on appris auprès de l'encadrement technique.

On note parmi les autres absents l'attaquant Kader Cougbadja (Jazira Abou Dhabi/EAU), les défenseurs Nibombé Daré (Mons/BEL/D2) et Massamaesso Tchangaï (AL Nasr/KSA/D1).Le sélectionneur nigérian Stephen Keshi devra également se passer des services du gardien Agassa Kossi (Herculès Alicante/ESP/D2), de Yao Kaka Aziawonou (Young Boys Berne/SUI) et de Salifou Mustapha (Brest/FRA).

"Certains sont blessés et d'autres continuent de bouder la sélection nationale", a indiqué un responsable de l'encadrement technique.

La sélection togolaise est secouée depuis plusieurs mois par une "guerre de primes" entre joueurs et dirigeants. Les joueurs "grévistes" réclament chacun 30 millions de francs CFA (45.735 euros) d'arriérés de primes du Mondial-2006 en Allemagne.

Le Togo, deuxième du groupe 9 avec 9 points, affrontera le Mali, premier avec le même nombre de points, lors de la 6e et dernière journée des qualifications à la Coupe d'Afrique des nations 2008 (CAN-2008), le 8 septembre à Lomé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Incendie maîtrisé à l'université de Lomé

Faits divers

Un incendie s’est déclaré lundi dans le bâtiment accueillant la faculté des sciences économiques et de gestion à Lomé.

Les intempéries font 3 victimes

Faits divers

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur Lomé et sa périphérie ont causé la mort de 3 personnes.

Début de l'exercice Obangame Express

Coopération

Un exercice naval dénommé Obangame Express, assuré par les forces navales américaines en Afrique (NAVAF), a débuté vendredi avec la participation du Togo.

Interdits à la vente

Santé

Quatre médicaments importés ont été retirés de la vente. Le ministère de la Santé invoque des raisons commerciales.