Violences dans les stades : la FTF condamne

12/02/2019
Violences dans les stades : la FTF condamne

Les arbitres ont en assez d'être la cible des supporters

La Fédération togolaise de football (FTF) a condamné mardi les violences qui ont visé des arbitres dimanche à Kabou et à Dapaong à l’occasion de la 16e journée du championnat de D1.

Les auteurs ont été identifiés, il seront retrouvés et sanctionnés, a affirmé la FTF.

Ces actes ‘sapent les valeurs que véhicule le sport telles que le fait play, la solidarité, la fraternité, la tolérance', indique-t-on à la Fédération.

Cette fermeté affichée pour sanctionner les supporters coupables de gestes violents ou d’incivilités sera-t-elle suffisante pour ramener le calme dans les stades ?

L’association nationale des arbitres de football du Togo a appelé au boycott des prochaines rencontres de D1, D2 et D3 ainsi que des championnats régionaux.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.

Elevage : coup de pouce de l'Etat

Développement

300 éleveurs opérant à échelle familiale viennent de recevoir une aide de l’Etat.

Pour le moment, tout est calme

Environnement

Quand les éléments s’en mêlent, l’homme est démuni.