TNT : cadre législatif adopté

26/10/2019
TNT : cadre législatif adopté

La TNT offre de multiple possibilités au téléspectateur

Le projet de loi sur les communications audiovisuelles a été adopté par les députés vendredi soir.

Le texte va permettre d’encadrer la mise en place de la télévision numérique terrestre (TNT) et de créer un environnement propice – et économiquement viable – pour les producteurs et les diffuseurs.

Deux organes publics vont voir le jour, l’Office de radio et télédiffusion du Togo (ORTVT), chargé de la production des programmes, et la Société de télédiffusion du Togo (TDT) qui aura pour mission la diffusion du signal.

L’accès à la TNT sera le plus large pour tous avec des programmes gratuits et, éventuellement, des offres payantes en premium.

‘Ce vote est un engagement fort du gouvernement et des élus. Nous devons créer un nouveau secteur à forte valeur ajoutée, accroître et améliorer la couverture TNT', a déclaré Katari Foli-Bazi, le ministre de la Communication.

Katari Foli-Bazi

Pour le moment, la télévision publique (TVT) diffuse en analogique. Le basculement vers le numérique pourrait se faire dans les prochains mois.

Le Togo dispose aussi d’une poignée de chaînes privées accessible à Lomé et dans quelques villes.

Le passage à la TNT est censé augmenter la qualité technique, le nombre de chaînes et améliorer l’accessibilité de deux manières : une meilleure couverture géographique du territoire et un accès plus démocratique à la télévision numérique, comparativement au satellite. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'hypertension touche 30% de la population

Santé

Pour combattre l’hypertension artérielle, rien de tel qu’un traitement sur le long terme.

Ouverture du sommet des ACP au Kenya

Coopération

Le IXe sommet des chefs d'Etat et de gouvernement des pays ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) s’est ouvert lundi à Nairobi.

Commerce assassin

Santé

Sept chefs d'État africains signeront un accord, les 17 et 18 janvier 2020 à Lomé, visant à lutter contre le trafic de faux médicaments. 

A la COP25, le Togo veut faire entendre sa voix

Environnement

Arzouma Naman-Yerima, la présidente du RFUD, est à Madrid où elle participe à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25.