Télécommunications : réduire les disparités

17/05/2019
Télécommunications : réduire les disparités

Forte demande de la population

‘Réduire l’écart en matière de normalisation’, tel est le thème du Forum Telecom qui s’est ouvert vendredi à Lomé à l’initiative de l’Union internationale des télécommunications.

C’est le thème de cette réunion, mais c’est surtout le nom d’un programme lancé par l’UIT. L’organisation a toujours prêté une grande attention à la fracture numérique et aux écarts de développement dans le domaine des technologies de l'information et de la communication. 

Ce programme vise avant tout à faciliter une meilleure participation des pays en développement aux activités de normalisation, afin qu'ils bénéficient des retombées économiques du progrès technologique et qu'il soit mieux tenu compte de leurs besoins et intérêts dans le processus de normalisation.

L'écart en matière de normalisation peut être défini comme recouvrant les disparités entre les capacités des pays en développement et celles des pays développés, en ce qui concerne l'accès aux normes TIC internationales, en particulier aux recommandations de l'UIT, la mise en oeuvre de ces normes, la contribution à leur élaboration et leur définition.

Le Togo a fait beaucoup d’efforts éliminer les disparités, même si on est encore loin du compte.

Le pays a introduit la 4G, il a développé son réseau haut débit, ouvert le marché à des fournisseurs d’accès privés et baissé les tarifs. Le tout en 5 ans, ce qui est déjà pas si mal.

Face à la demande de la population et des nouvelles habitudes de consommation, les autorités n’ont pas d’autre choix que d’accélérer le mouvement. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Huit milliards pour le balisage

Coopération

Les pistes de l'aéroport de Lomé et de Niamtougou (nord) bénéficieront d'un nouveau balisage l'année prochaine.

Un sport viril qui doit devenir populaire

Sport

Le directeur technique de la Fédération togolaise de rugby (FTR) a lancé mercredi à Sotouboua une campagne de découverte de ce sport.

C'est Bon pour Onomo

Tourisme

Le Groupe hôtelier français Onomo, qui possède un établissement au Togo, annoncé jeudi l’acquisition de plus de 60% de BON Hôtels.

Engagement collectif

Coopération

Le projet AVENIR (Action des Volontaires Européens et Nationaux Investis pour la Résilience) est mis en oeuvre au Togo.